La vente en viager

Une solution «win-win» avantageuse et respectueuse pour tous !

La Vente en Viager est une solution d’investissement idéale et avantageuse, tant pour l’acquéreur que pour les propriétaires et pourtant encore très peu répandue en Belgique. On l’estime à environ 2% des ventes du secteur immobilier.


Le principe de base du viager consiste à vendre un bien tout en percevant une rente mensuelle jusqu’au décès (ou à une date limitée dans le temps).

Pour l’acquéreur, cela signifie verser sur plusieurs années le montant de l’achat, plutôt que de contracter un lourd emprunt.

Cette option de vente permet aux personnes âgées de pouvoir rester dans leur habitation s’elles le souhaitent (viager occupé), tout en percevant un revenu mensuel complémentaire.

Ce type de vente très particulier peut intriguer dans son principe de prime abord pourtant, à y regarder plus en détails, il comporte de nombreux avantages !

Pourquoi investir en VIAGER ?

  • Un investissement sans frais
    L’acquéreur, plutôt que de choisir un placement bancaire, investit dans un bien immobilier. Il n’est pas possible dans ce cas de contracter un emprunt hypothécaire, avec cependant l’avantage qu’il ne supporte pas les frais liés à un crédit.
  • Un vendeur bien protégé
    Selon le principe du viager, le vendeur percevra une rente mensuelle jusqu’à son décès (ou jusqu’à une date précise fixée dans le temps, en règle générale, 20 ans). Le vendeur du bien devient alors «crédirentier» et l’acheteur, qui verse la rente, devient «débirentier». Dans le cas où l’acheteur n’honore pas ses paiements, il perd toutes les rentes déjà versées et la vente est résolue. Si l’acquéreur décède avant le vendeur, ses héritiers restent tenus de verser les rentes jusqu’au terme du contrat. Il est cependant possible de revendre le bien, en accord avec le vendeur.
  • Des garanties légales Ce type de vente nécessitera toujours l’intervention d’un notaire afin de cadrer les obligations et les droits du vendeur et de l’acheteur. Il est possible de payer un « bouquet » soit une partie du prix de vente, dont le montant sera convenu entre l’acquéreur et le vendeur. Le solde restant sera converti en une rente mensuelle, calculée en fonction de la valeur initiale du bien, de la durée du versement, de l’âge du vendeur et du taux d’intérêt en cours.
  • Un encadrement de votre agent immobilier Le suivi d’une vente viagère est un cas de figure particulièrement important pour l’agent immobilier. Notre équipe s’assurera toujours que le candidat acheteur a parfaitement compris ce à quoi il s’engage, le versement du bouquet, de la rente… L’agent suivra le candidat vendeur tout au long de la transaction, jusqu’à la signature de l’acte authentique. URBIS interviendra ensuite pour répondre aux questions et pour assurer l’indexation annuelle de la rente. Nos honoraires varieront sur une base forfaitaire en fonction du type de bien. Comme il s’agit d’un investissement financier, c’est un service rendu aux investisseurs, c’est donc eux qui assumeront les honoraires de l’agent immobilier.

En savoir plus sur le viager…

Quelques termes du jargon pour mieux aborder un investissement en viager.

  • Viager: le terme provient du vieux français «viage» qui signifie «temps de vie». Une vente en viager est la mise en vente d’un bien immobilier par une personne âgée qui perçoit alors une rente jusqu’à son décès, ou jusqu’à une date limite (10, 15 ou 20 ans en général).
  • Crédirentier: c’est la personne qui vend le bien en viager et perçoit la rente.
  • Débirentier: c’est l’acquéreur du bien, la personne qui paie la rente.
  • Rente: c’est la somme versée mensuellement au crédirentier.
  • Bouquet: c’est le montant versé à la signature de l’acte authentique (ce montant est variable et lié à la valeur du bien). Le solde restant sera versé sous forme de rente.
  • Bien occupé ou bien libre: le crédirentier reste dans son logement jusqu’à son décès ou le libère, moyennant une rente plus élevée.

Biens en viager

Découvrez quelques biens en viager